Règles pour obtenir l’ESTA

voyage USA

Quelles sont les règles pour obtenir l’ESTA ?

Tout voyage vers les Etats-Unis doit être approuvé par la délivrance d’une autorisation électronique de voyage appelée ESTA. C’est un document dont la demande se fait entièrement par un système électronique. Pour l’avoir, quelques formalités d’arrivée sont exigées. Quelles sont ces règles qu’il faut absolument suivre ? Ce zoom sur l’ESTA vous permettra d’en savoir plus sur les documents nécessaires pour avoir ce sésame.

Les premières conditions à remplir

Faire partie du waiver program

Le programme d’exemption de visa ou waiver program est un dispositif mis en place par le gouvernement américain en accord avec certains pays alliés. Il vise à octroyer aux ressortissants des pays membres dudit programme une autorisation de voyage électronique. L’objectif étant de simplifier aux citoyens concernés, les formalités d’entrée sur le sol américain. C’est donc le premier critère d’éligibilité à l’ESTA.

Faire un court séjour

Pour solliciter un visa électronique, la durée du séjour ne doit pas dépasser 90 jours. C’est une condition incontournable si l’on veut obtenir un visa d’entrée sans passer par l’ambassade des Etats-Unis. Ainsi, il est conseillé d’établir son plan de voyage de sorte à ne pas excéder les 90 jours. Peu importe le type de voyage, affaire, tourisme, conférence ou séminaire, l’échéance reste le même en ce qui concerne la validité de l’ESTA.

L’ESTA, un document personnel.

Il n’est pas possible de faire une demande commune pour l’ESTA. En effet, pour les voyages en groupe ou en famille, chaque personne doit avoir sa propre autorisation. Toutefois, il faut avoir au préalable, un passeport biométrique. C’est grâce à ce passeport que l’ESTA pourra être délivré.

Combien de temps faut-il attendre après la demande ?

Si l’ESTA a été créé, c’est dans le but d’en finir avec les longues procédures administratives. Dans ce même esprit, un délai de 72 heures est requis pour avoir une réponse à sa demande.

De la validité de l’ESTA

Le document de voyage ESTA est un passeport électronique dont la durée de validité est de deux ans. Ce délai vous offre la possibilité de faire plusieurs aller-retour entre les USA et votre pays d’origine, et ce, à condition que vos séjours n’excèdent pas 90 jours.

Par ailleurs, en ce qui concerne la demande, l’attente se limite généralement à un délai de 72 heures au maximum. Par précaution, il serait préférable de faire la demande d’autorisation de voyage environ trois jours avant la date du départ.

Que faire lorsque son ESTA n’est plus valide ?

Une fois l’ESTA expirée, la procédure de renouvellement reste la même. Il suffit de se connecter sur la plateforme de l’immigration pour faire une demande de renouvellement. Toutefois, il est important d’avoir en sa possession un passeport en cours de validité. En effet, l’ESTA est directement reliée au passeport du demandeur par les autorités américaines. Il ne peut donc y avoir de demande d’autorisation de voyage sans passeport valide.

Dans quels cas peut-on obtenir l’ESTA ?

Plusieurs catégorisations existent en ce qui concerne les visas d’entrée aux Etats-Unis. Les raisons qui motivent les voyageurs sont de divers ordres et dénotent du type de visa qu’ils obtiennent :

Pour visiter

S’il s’agit d’un séjour touristique au pays de l’oncle Sam, il est possible de faire une demande ESTA et de l’obtenir sans difficulté. Dans ce cas de figure, l’ESTA à un statut de visa de tourisme. C’est d’ailleurs l’un des motifs les plus favorables à l’acquisition de ce document précieux.

Pour le travail

Bon nombre de personnes vont aux Etats-Unis pour des raisons de travail. À défaut de se procurer un visa classique de travail, un visa de court séjour ESTA est désormais l’idéal. Il suffit d’en effectuer la demande en précisant le motif. Ainsi, le visa esta est ce qu’il faut pour les universitaires qui y vont en colloque, les hommes d’affaires et tout type de travailleur.

En cas d’escale

Doivent également demander un visa esta, ceux qui sont en transit par les USA. En effet, le transit est ce que l’on pourrait qualifier de « plus court séjour sur le sol américain ». Tant que l’on met pied dans un aéroport des Etats-Unis, il faut avoir des papiers justificatifs. Pour ce faire, il est recommandé de bien connaître son itinéraire de voyage.

Dans quels cas la demande ESTA peut-elle être rejetée ?

Entrer sur le sol américain est une entreprise fastidieuse. Plusieurs contrôles sont effectués pour des raisons de sécurité. La demande ESTA peut être rejetée lorsque le candidat a un profil douteux.

Lorsqu’on a visité des pays à risque

La sureté du territoire n’autorise que les entrées qui ne présentent aucun risque pour le pays. Ces dispositions sont en vigueur depuis les attentats du 11 septembre. Ainsi, tout demandeur ayant une fois visité les pays suivants ne peut séjourner aux USA:

  • le Yémen ;
  • la Corée du Nord ;
  • l’Iran ;
  • l’Iraq ;
  • le Soudan ;
  • la Syrie ;
  • la Somalie ;
  • la Libye ;

Il en est de même, lorsque les candidats ont été une fois ressortissants de pays dangereux.

Par ailleurs, il est préférable de prendre son billet d’avion auprès d’une compagnie aérienne agréée par les Etats-Unis. Puisque toutes ces informations sont données sur le formulaire. En effet, il existe des compagnies que les USA privilégient. En respectant cette règle, vos chances d’obtenir l’ESTA s’accroissent.

En cas d’erreur de remplissage

Un formulaire ESTA doit être rempli avec le plus grand soin. C’est lui qui vous défend auprès des agents du service de l’immigration. La moindre erreur peut donc être très préjudiciable pour le candidat.

Généralement, les demandes rejetées à cause du formulaire sont des demandes contenant des erreurs typographiques, des erreurs liées à la véracité des informations. Pour éviter que cela se produise, il est conseillé de s’en remettre à une agence de voyages ou un expérimenté lors de la demande en ligne.

Que faire en cas de refus ?

Le mieux à faire en cas de refus est de revérifier votre profil. Cela consiste à s’assurer du fait que vous faites réellement partie de ceux qui sont exemptés de visas. De plus, il faut vérifier la validité des documents nécessaires, qui accompagnent le formulaire.

Si le profil est conforme aux exigences de l’ESTA, une nouvelle demande est alors nécessaire. En effet, la plupart du temps, les motifs de rejet ne sont pas stipulés dans le mail. C’est pour cette raison qu’il faut s’assurer d’avoir le bon profil avant de relancer sa demande.

Quelles sont les sanctions en cas de fraude à l’ESTA ?

La fraude est sévèrement punie par les USA. Une petite supercherie peut faire l’objet de graves sanctions judiciaires ou administratives. La plus récurrente est l’interdiction formelle d’introduire une nouvelle demande. Le contrevenant ne pourra donc plus jamais espérer faire un séjour aux Etats-Unis.

Par ailleurs, tout séjour sur le sol américain excédant le délai de 90 jours est passible d’une poursuite judiciaire. Il faut donc prendre toutes les précautions qu’il faut pour ne pas tomber sur le coup de la loi au pays de l’oncle Sam. Cela peut s’avérer être une expérience très déplaisante.

En définitive, il est à retenir que l’ESTA, bien que son rôle soit de simplifier la vie aux voyageurs, reste un document dont l’obtention est assez délicate. Il n’est cependant pas adapté pour un long séjour. Pour rester longtemps aux Etats-Unis il faudra suivre une procédure plus exigeante. Cette dernière conduira à la délivrance d’un visa en bonne et due forme par les autorités du pays. De même, il est à noter que l’ESTA n’est exigé que pour les voyages qui se font par voie aérienne ou maritime.