Guide de voyage USA

Nous avons trouvé un excellent guide sur les Etats-Unis rédigé par GEO Magazine. Source : GEO.fr. Bonne lecture !

« Pays de la démesure et du métissage, les Etats-Unis ne méritent pas un voyage mais des centaines. Chaque grande ville des Etats-Unis a son propre visage : New York et son incroyable agitation, San Francisco et ses cable-cars, Las Vegas et ses miliers de casinos, ou encore Los Angeles et son célébrissime Hollywood. Mais le plus spectaculaire aux Etas-Unis n’est pas à chercher dans la façade des villes gigantesques, plutôt dans l’arrière-cour des paysages naturels, préservés par l’existence d’au moins quarante parcs nationaux aux Etats-Unis. Des majestueux canyons de l’ouest américain à la région des Grands Lacs au Nord des Etats-Unis, en passant par les montagnes d’Alaska ou les volcans d’Hawai… les Etats-Unis offre une multitude de paysages et d’attraits touristiques.

Carte d’identité

  • Capitale : Washington
  • Monnaie : le dollar (USD)
  • Fête : Jour de l’Indépendance, le 4 Juillet (1776)
  • Décalage horaire : lorsqu’il est midi en France, il est minuit à Hawaii, 3 h à Los Angeles (côte ouest des Etats-Unis) et 6 h à New-York (côte est des Etats-Unis).
  • Langue officielle : l’anglais s’est progressivement mué en « anglo-américain. » aux Etats-Unis
  • Villes principales : New York, Los Angeles, Chicago, Houston, Philadelphie, San Diego, Dallas, Phoenix, Detroit, San Antonio, Boston, San Francisco, Seattle, Denver, Atlanta, Miami, Anchorage
  • Religion : un Américain sur deux aux Etats-Unis est protestant, un sur trois est catholique. Les autres grandes religions du monde sont représentées aux Etas-Unis dans des proportions allant, pour chacune d’entre elles, de 1 à 4 % de la population des Etats-Unis.

Population

  • Nombre d’habitants : 293 028 000 habitants

Climat

On trouve six grandes régions climatiques aux Etats-Unis :

  • Le sud des Etats-Unis, de la frontière mexicaine et de la Floride, jusqu’en Virginie : l’hiver est assez doux (environ 13 degrés) et les étés franchement chauds (28 degrés en moyenne) et humides. Les cyclones sont fréquents sur les côtes de la Floride.
  • Le nord-est atlantique des Etats-Unis : le climat est continental. Les hivers sont froids (les lacs sont gelés pendants trois mois en hiver à New York) et les étés assez chauds. Cette région est assez humide, il y tombe plus d’un mètre d’eau par an.
  • Le centre des Etats-Unis, de Chicago aux Montagnes Rocheuses : le climat est rude en hiver et chaud et humide en été.
  • Le nord-ouest des Etats-Unis : les étés sont courts et chauds (en moyenne 25 degrés) et les hivers longs et froids.
  • Dans les plateaux de l’Utah, du Nevada et dans le Nouveau-Mexique, dans le sud-ouest des Etats-Unis, le climat est aride, quasi désertique. Des records de températures s’affichent dans cette zone des Etats-Unis : la célèbre Vallée de la Mort affiche le record de 54 degrés.
  • La côte pacifique des Etats-Unis : on trouve deux secteurs différents. En Californie, le climat est plutôt de type méditerranéen, les étés sont chauds et secs, (21 degrés en moyenne en hiver à Los Angeles), et les hivers sont doux (autour de 12 degrés). Dans la partie nord des Etats-Unis (Oregon, Washington), le climat s’apparente à celui de la Bretagne ou de l’Irlande avec d’assez fortes précipitations. A Portland, les températures avoisinent les 5 degrés en hiver, et les 19 degrés en juillet.

Géographie

Immense territoire d’Amérique du Nord découpé en 51 Etats, les Etats-Unis couvrent une superficie 17 fois supérieure à celle de la France. Les Etats-Unis sont bordés au nord par le Canada, au sud par le Mexique. Les côtes des Etats-Unis sont baignées à l’ouest par l’océan Pacifique, à l’est par l’océan Atlantique et au sud par le Golfe du Mexique.

Superficie
9 372 614 km²

Point culminant
Mount McKinley, en Alaska, 6 194 m

Longueur des côtes
19 924 km

Types de paysage
Massifs montagneux (Appalaches, Rocheuses), immenses forêts naturelles, fleuves et sites lacustres, grottes, déserts, canyons, plages… Les Etats-Unis abritent tous les types de paysages.

Pour bien préparer votre voyage, n’oubliez pas de faire votre demande de visa plusieurs semaines avant votre départ.

Trouver un stage aux Etats-Unis – 2e partie

Première partie de l’article disponible ici.

Pour faire un stage d’été aux Etats-Unis, pourquoi pas le créer vous-même ! N’ayez pas peur de faire votre propre démarche et de solliciter les sociétés américaines directement. Surtout si vous désirez faire un stage au sein d’une société particulière, même si elle n’a pas annoncé d’offrir de stages. Prenez l’initiative, contactez l’entreprise en décrivant vos compétences et comment vous pourrez contribuer.

Ne vous laissez pas décourager si le stage en question n’a pas de rémunération. Décrocher un stage pourrait amener à autres choses, vous permettra de faire du networking, faire de nouvel rencontre, goûter à la culture américaine, de mettre en lumière vos capacités et comment la société pourra en tirer bénéfice. C’est également une chance de pouvoir transformer le stage en emploi permanent. D’autant plus que plusieurs stages donne une enveloppe de 2.000 euros en moyenne pour compenser le manque de rémunération et couvrir certains de vos frais durant votre séjour aux USA.

Après avoir déterminé vos critères en terme de stage, effectuer une recherche sur Internet pour identifier les sites d’embauche. Ces sociétés de recrutement sont souvent spécialisés dans les stages d’été pour étudiants. Faites une liste des sociétés qui sont en phases avec vos critères. Allez également consulter la presse afin de vous familiariser avec chacune de ces entreprises. Ceci vous permettra de mieux rédiger votre CV et lettre de motivation (« cover letter » en américain). Pour avoir des retours positifs, il faut impérativement rédiger des lettres personnalisées et adressées à chacune des sociétés que vous ciblez…envoyer des centaines de lettres standard ne donnera aucun résultat.

Expédiez votre « cover letter » et « resume » (CV) par courriel directement au responsable de recrutement, ou du moins à la personne qui sera votre responsable hiérarchique. Souvent il est facile de trouver le nom de ces personnes. Le suivi sera indispensable, ceci démontrera votre motivation, et en même temps fera très certainement monter votre dossier dans la « short list » des meilleurs candidats.

Envoyer une lettre de remerciement — appelé « thank you note » aux USA — après avoir été contacté par une de vos sociétés cibles, peut faire toute la différence. C’est une règle culturelle, vous aurez une bonne longeur d’avance sur les autres candidats si vous l’appliquez systématiquement.

Finalement, renseignez vous sur le type de visa requis pour l’embauche dans le cadre d’un stage. Souvent les sociétés qui recrutent ne sont pas forcément au courant des dernières règles américaines. Le programme de visa ESTA (Electronic System for Travel Authorization) peut s’avérer utile pour un séjour de courte durée, mais il faut vérifier auprès des autorités américaines pour prendre connaissance des évolutions de ce programme.

Voilà pour nos conseils, bonne chance dans votre recherche de stage !

Trouver un stage aux Etats-Unis – 1ère partie

Beaucoup d’étudiants français cherche un travail aux USA, surtout durant la période d’été.

Il est aujourd’hui plus compliqué de sécuriser un emploi saisonnier — c’est-à-dire un stage d’été — surtout depuis l’application de nouvelles règles ces dernières années. D’autant plus que la situation économique américaine freine l’embauche, surtout lorsqu’il s’agit de main d’oeuvre étrangère.

Dans ce nouveau contexte, comment réussir à trouver le bon stage ?

Premièrement, assurez-vous de faire le choix qui vous convient. Prenez le temps de définir ce que vous souhaitez :

  • Quel type d’entreprise je souhaite intégrer ?
  • Une société américaine ou européenne ?
  • Dans quel domaine ou industrie ?
  • Quel est le poste que je souhaite décrocher ?
  • Suis-je prêt à travailler sans être rémunéré ?
  • Combien de temps je souhaite rester aux USA ?
  • Dans quelle(s) ville(s) ?

Se dire que  » je souhaite partir 4 mois à Miami  » n’est pas concret, et vous risquez d’être très déçu. Plus vous serez précis, plus vous aurez du succès. D’autant plus que le bon stage peut vous amener très loin, voir même l’offre d’un emploi stable dans la durée, qui pourrait vous permettre de vous expatrier.

Deuxièmement, n’ayez pas peur de vous affirmer et de valoriser vos qualifications. Votre futur employeur doit apprécier vos qualités et ce que vous apportez à la société : votre formation, vos études, votre parcours de vie…tous ces critères peuvent faire la différence entre vous et un autre candidat.

Dans la prochaine partie de cette article, nous allons élaborer sur les démarches à suivre lors de votre recherche de stage, notamment la différence entre un visa temporaire et le nouveau programme ESTA.