Tout savoir sur le Kentucky Derby

kentucky derby USA

Le Kentucky Derby est la première course de chevaux (entre autres, des pur-sang) aux États-Unis. Depuis 1875, cette course hippique que l’on surnomme la « Course pour les Roses » a lieu chaque année le premier samedi de mai sur le chemin de terre de 2 012 mètres de Churchill Downs à Louisville, dans le Kentucky.

Le Kentucky Derby est la première course de galop et de trot de la US Triple Crown Series qui est suivie deux semaines plus tard avec les courses hippiques (course de plat) Preakness Stakes et trois semaines plus tard par les Belmont Stakes (également courses de plat).

Vous aussi, vous pouvez participer à cet événement en remplissant la demande ESTA et obtenant votre autorisation de voyage pour les États-Unis électronique.

Dans le pays de l’Oncle Sam, le Kentucky Derby est connu comme « Les deux minutes les plus excitantes du sport », avec des jockeys et des chevaux de courses de grande renommée. Plus de 150 000 spectateurs sur place et des millions de téléspectateurs fans d’équitation regardent toutes les courses chaque année.

C’est aussi un événement social populaire qui attire de nombreuses célébrités qui souhaitent parier (ou pas). Le Kentucky Derby est surnommé « Run for the Roses », car le vainqueur de cette course de haies depuis 1896 reçoit une couronne composée de 554 roses rouges. Depuis, les roses rouges sont le symbole de cette course de chevaux célèbre sur les cinq continents.

En 2013, un système de qualification a été introduit grâce auquel les vingt chevaux éligibles pour concourir dans le Kentucky Derby sont sélectionnés. Si les chevaux s’étaient précédemment qualifiés en utilisant leurs gains de 185 courses spécifiées, seules 36 courses de qualification ont eu lieu depuis 2013. Elles se déroulent sur différents hippodromes aux États-Unis, mais cela a également lieu au Canada, en Angleterre, en Irlande, au Japon et aux Émirats arabes unis.

Les quatre chevaux les mieux placés dans une course reçoivent des points. Les chevaux qui ont le plus de points à la fin se voient attribuer une place dans le Kentucky Derby. Les chevaux de course qui remportent l’une des courses suivantes sont automatiquement qualifiés, car chacune des victoires leur permet de remporter 100 points : Louisiana Derby, UAE Derby (Dubaï), Florida Derby, Wood Memorial, Blue Grass Stakes, Santa Anita Derby, Arkansas Derby.

L’histoire du Kentucky Derby

En 1873, Meriwether Lewis Clark, le petit-fils du célèbre explorateur William Clark, est revenu d’un voyage d’Europe au Derby d’Epsom et au Paris Jockey Club. Enthousiaste à ce sujet, il décide de fonder le Louisville Jockey Club dans le but d’accueillir une course de classe mondiale aux États-Unis, proposant de réunir les écuries des 5 continents. Il a reçu la terre dont il avait besoin pour cela comme un cadeau de ses parents, John et Henry Churchill.

C’est pourquoi le nouvel hippodrome qui a été créé a été appelé « Churchill Downs ». Pour le plus grand bonheur des fadas de sport hippique.

Si vous pensez de visiter le Derby de Kentucky, n’oubliez pas que l’autorisation de voyage pour les USA électronique est valable pour des entées multiples et des courts séjours de pas plus de 90 jours.

Le 17 mai 1875, le premier Kentucky Derby composé de 15 chevaux de 3 ans se déroule devant 10 000 spectateurs. Le premier vainqueur a été Aristides qui a aussi terminé deuxième des Belmont Stakes. Un vrai triomphe pour son cavalier également. Au départ, la distance était de 2 423 mètres, comme au Derby d’Epson.

Il a fallu attendre 1896 pour que le parcours soit raccourci à 2 012 mètres, la longueur qui est encore celle sur laquelle les trotteurs courent aujourd’hui. En 1892, à l’âge de 15 ans, le célèbre jockey afro-américain Alonzo « Lonnie » Clayton a gagné sur Azra. Il est le plus jeune jockey à ce jour à remporter le Kentucky Derby.

Au début du 20e siècle, les propriétaires ont commencé à laisser leurs vainqueurs de Derby courir aux Preakness Stakes à Baltimore et aux Belmont Stakes à New York qui ont eu lieu peu de temps après. Durant ces courses, le prix le plus élevé devait être gagné à l’époque. Sir Barton a été le premier cheval à remporter les trois courses en 1919. Basées sur la British Triple Crown, elles ont été appelées Triple Crown Series à partir des années 1930.

En raison du court laps de temps de seulement 5 semaines pendant lequel les trois courses de la US Triple Crown Series (Kentucky Derby – 2 012 m, Preakness Stakes – 1 910 m, Belmont Stakes – 2 414 m), c’est une prouesse pour les chevaux de 3 ans de remporter les trois courses. Quinze étalons y sont parvenus à ce jour, dont le plus récent American Pharoah en 2015 et Justify en 2018.

En 2015, un nouveau record de visiteurs a également été établi avec 170 513 spectateurs venus à l’hippodrome de Churchill Downs. En 2020, Bob Baffert a remporté le Kentucky Derby pour la sixième fois et est depuis le seul détenteur du record parmi les entraîneurs.

Parmi les chevaux qui ont remporté la Triple Couronne se trouve le légendaire étalon « Secretariat » que beaucoup considèrent comme le meilleur cheval américain de tous les temps. En 1973, « Secretariat » a couru le temps record de 1minute, 59 secondes et 40 dixièmes dans le Kentucky Derby qui est toujours valable aujourd’hui. Jusqu’à présent, seuls deux chevaux ont réussi à terminer le Kentucky Derby en moins de deux minutes.

Les moments spéciaux

En 2020, le 146e Derby du Kentucky n’a pas pu se tenir le premier samedi de mai comme d’habitude. En raison de la pandémie de Covid-19, elle a dû être reportée au 5 septembre 2020. Cela ne s’est pas produit depuis la Seconde Guerre mondiale.

À la date de course désignée, la chaîne de télévision américaine a envoyé à NBC une émission de 3 heures avec une course virtuelle composée des 13 précédents vainqueurs de la Triple Couronne au départ. Des paris ont été acceptés et accordés aux victimes de Covid-19. « Secrétariat » (favori 7-2) a remporté ce Derby virtuel de 2020 devant « Citation » et « Seattle Slew ».

Dans le cadre de sa visite d’État à l’occasion des célébrations du 400e anniversaire de la fondation de la première colonie anglaise en Amérique du Nord à Jamestown, la reine d’Angleterre, Elizabeth II, a visité le 133e Kentucky Derby en 2007. Selon son propre récit, il s’agit d’un rêve d’enfance qu’elle a toujours souhaité réaliser.

Elle était accompagnée de son mari, le prince Philip. Elle regardait l’une des courses les plus sensationnelles de l’histoire du Kentucky Derby. Le jockey Calvin Borel et son cheval Street Sense sont retombés à la dix-neuvième et donc avant-dernière place par moments pendant la course et ont tout de même réussi à être les premiers à franchir la ligne d’arrivée avec une certaine marge.

Depuis 1939, le « Mint Julep » est servi dans des tasses spéciales Derby pendant l’événement. Ce cocktail classique au Bourbon et à la menthe était très prisé du fondateur des courses de chevaux Meriwether Lewis Clark Jr. Et jusqu’à ce jour, il est toujours considéré comme la boisson de cette course légendaire dans le monde hippique. On estime qu’environ 120 000 Mint Juleps sont vendus chaque année pendant l’événement.