Traverser la frontière canadienne durant un voyage aux États-Unis avec une ESTA

Traverser la frontière canadienne des USA

Les États-Unis en raison de leurs nombreux sites attractifs constituent une destination très convoitée par les voyageurs. Ce rêve de visiter les USA est devenu une réalité pour bon nombre de personnes grâce au système ESTA. Il est en effet possible pour les ressortissants de pays membres du VWP de voyager aux États-Unis sans visa. Le présent article traite du cas particulier des voyageurs devant traverser la frontière canadienne avec l’ESTA. Que savoir de l’ESTA et des règles qui la régissent ? Comment traverser la frontière du Canada et se rendre aux USA avec une ESTA ?

Ce qu’il faut savoir sur l’ESTA

Le sigle ESTA est issu de l’anglais « Electronique System for Travel Authorization » et désigne un système électronique d’autorisation de voyage sans visa aux États-Unis d’Amérique. Le système a deux vocations précises. Dans un premier temps, il vise à simplifier les formalités nécessaires aux ressortissants de certains pays. Dans un second temps, il vise la sécurité du territoire américain.
Utilisé par les agents du Bureau des douanes et de la sécurité des frontières des États-Unis, ce système est exclusivement destiné à un groupe de pays. Il s’agit des pays bénéficiaires du Visa Waiver

Program (VWP) c’est-à-dire le Programme d’Exemption de Visa.

Les pays suivants sont parmi des membres du VWP : l’Allemagne, l’Andorre, l’Autriche, l’Australie, la Belgique, le Brunei, la République de Corée, le Danemark, l’Espagne. Il y a également l’Estonie, le Finlande, la France, la Grèce, le Hongrie, l’Islande, ou encore l’Irlande et bien d’autres constituant 38 nations au total.

Un ressortissant de l’un de ces pays est donc exempté de visa pour un séjour de 90 jours maximal aux USA. Le système ESTA est automatisé et permet de vérifier l’éligibilité d’un voyageur conformément au VWP. Il faut préciser que l’autorisation du système ESTA ne garantit pas au voyageur son entrée au sol américain.

L’admissibilité aux États-Unis est approuvée par les agents du Service des Douanes et de la Protection des Frontières. Aucun délai n’est exigé pour la demande d’ESTA. Le voyageur peut effectuer une demande à tout moment avant le jour du voyage. Cependant il est bien de le faire tôt, avant l’achat du billet d’avion.

L’éligibilité au Visa Waiver program

L’éligibilité au VWP est déterminée à partir des coordonnées géographiques du demandeur. Pour cela, le voyageur doit remplir le formulaire proposé par le système en indiquant son pays, ses contacts, etc.
Les règles qui régissent l’autorisation ESTA, la procédure de voyage et de transit.

La demande de l’autorisation ESTA se fait en ligne sur le site officiel du Département de la sécurité intérieure. Pour obtenir son autorisation de voyage ESTA, le voyageur doit répondre à certaines exigences. Ces conditions concernent notamment le motif du voyage, le type de passeport et naturellement l’appartenance au VWP.

La demande d’autorisation est acceptée pour les buts de vacances ou congés, traitement médical, tourisme, négociation de contrats. L’admissibilité est aussi octroyée pour les visites à des parents ou amis, les formations de courte durée. Les participations aux concours musicaux, aux conférences scientifiques ou à des activités sociales sont également admises par le système ESTA.

Par contre, les motifs ci-après ne sont pas autorisés par le VWP. Il s’agit des études, le travail pour une presse étrangère et la résidence permanente aux USA. Pour l’un quelconque de ces motifs de voyage, il est nécessaire de posséder un visa de non-immigrant.

Quelques mots sur le passeport

Le type de passeport est un critère important pour la demande d’autorisation de voyage. Tout d’abord, le passeport doit être celui d’un pays concerné par le VWP. Ensuite sa durée de validité après le voyage doit excéder six mois. Enfin, le passeport doit être soit électronique (e-passeport) ou soit lisible à la machine. Pour les voyages en famille, chaque membre doit disposer de son passeport.

Les passeports électroniques sont tels que toutes les données liées à l’identité du détenteur sont intégrées dans une puce électronique. On les reconnait par le symbole international particulier gravé sur la couverture. Sur un passeport lisible à la machine, on retrouve deux lignes de texte au bas de la photo d’identité. La page qui contient ces informations est alors scannée à l’aéroport.

En plus de toutes les conditions précédentes, les voyageurs sont censés avoir un billet d’avion aller-retour. Les voyages doivent s’effectuer avec des compagnies aériennes agréées.

Conditions particulières pour le Canada et les doubles nationalités

Il existe une particularité en ce qui concerne les nationaux américains, canadiens et les passagers à double nationalité. Naturellement, un Américain n’a pas besoin de remplir le formulaire ESTA pour se rendre aux USA. Son passeport américain en cours de validité suffit. Il en est de même pour un national canadien. Ce dernier n’a pas besoin d’être muni d’un visa, son passeport canadien valide suffit.

Cependant, il n’existe pas de dérogation pour les résidents du Canada porteurs d’un permit de résidence qui sont originaires d’un pays membre du VWP. Ces derniers devront posséder une autorisation ESTA pour entrer sur le sol américain ou simplement faire face à l’obligation de visa. Ce sont les seuls moyens pour bénéficier d’une autorisation de séjour en terre américaine.

Les passagers ayant une double nationalité sont admissibles à l’ESTA si l’un au moins des pays est bénéficiaire du VWP. Dans ce cas, ils devront faire usage du passeport du pays-membre.

Ce qu’il faut savoir pour les voyages aux USA et la traversée de la frontière du Canada

Souvent, certains passagers décident d’aller au Canada lors de leur voyage aux États-Unis. Montréal, Vancouver, le Québec et Toronto sont les destinations les plus prisées. Le fait de traverser la frontière canadienne n’est pas sans inconvénient.

En dépit du fait que les États-Unis partagent la Frontière internationale avec le Canada, certaines obligations supplémentaires sont faites aux voyageurs. Ces derniers doivent remplir certaines formalités d’entrée au Canada puis subir le contrôle de l’ASFC. L’ASFC est l’Agence des Services frontaliers du Canada.

Il n’est pas possible de partir au Canada sans visa si le passager possède uniquement l’ESTA. En effet, le Canada possède un système d’exemption de visa différent de celui des USA. Ce système est appelé eTA (electronic Travel Authorization) et signifie Autorisation de Voyage électronique. Les conditions de son obtention sont fixées par le Gouvernement canadien.

Le voyageur est appelé à présenter une demande en ligne en répondant à quelques questions. Aussi doit-il nécessairement disposer d’un passeport valide, avoir une adresse de courriel et une carte de crédit. Il est vivement recommandé aux voyageurs de bien s’informer avant tout déplacement au Canada lors d’un séjour ESTA aux USA. Dans le cas échéant, il faut un visa pour voyager au Canada.

Savoir gérer la limite de 90 jours

Il n’est peut-être pas utile de rappeler que la durée maximale acceptée par le VWP est de 90 jours. En revanche, il est important de préciser que ce délai inclut les jours passés en terre canadienne. En d’autres termes, le fait de séjourner au Canada pendant quelques jours n’annule pas les jours initialement passés aux USA. L’autorisation de sortie du territoire américain relève de la compétence des autorités américaines notamment les agents du CBP.

Lors du retour aux États-Unis, chaque passager est soumis au contrôle du Service des Douanes et de la Protection des Frontières. Lorsque le délai des 90 jours est presque épuisé, le voyageur risque d’être refoulé à la frontière. Ce refus des agents de la frontière s’explique aisément. En réalité, le but est de dissuader les voyageurs qui auraient l’intention de remettre leur compteur de séjour à 0.

Pour éviter cette situation embarrassante, il est souhaitable de vite retourner aux USA avant les derniers jours du délai. Ne pas oublier de garder sur soi tous les documents de voyage. Ceux qui doivent transiter par le Canada lors de leur voyage aux États-Unis sont invités à s’informer et se documenter suffisamment.