Skip to content

Les USA imposent le visa après un voyage à Cuba

Voyage aux États-Unis : un visa exigé après un séjour à Cuba

Vous êtes un ressortissant européen et vous disposez d’une ESTA en cours de validité. Malheureusement, après votre séjour à Cuba, vous vous faites refouler sur les frontières américaines, avec une interdiction d’entrée sur le territoire des États-Unis. Vous vous demandez les raisons de ce refus d’entrée ? Voici les réponses.

Cuba figure dans la liste noire des États-Unis

Au fil des mandats des différents présidents américains qui se sont succédé, les relations entre les États-Unis et le Canada ont connu des hauts et des bas. Sous Barack Obama, les tensions ont existé entre les deux pays, mais ont très vite été atténuées par le gouvernement Trump. L’administration Biden a de nouveau ravivé les tensions en inscrivant Cuba parmi la liste des pays qui « soutiennent le terrorisme ».

Cette décision a été prise le 12 janvier 2021, ce qui classe  Cuba au même titre que les pays tels que la Corée du Nord, la Syrie et l’Iran. Par conséquent, des mesures strictes ont été prises aux ressortissants ou aux personnes ayant séjourné à Cuba, se traduisant par l’annulation de leur autorisation de voyage électronique.

Pour être plus clair, si vous disposez d’une ESTA en cours de validité et que vous avez effectué un séjour, quelle que soit sa durée, Cuba après le 12 janvier 2021, cette autorisation est immédiatement annulée lorsque vous souhaitez de nouveau entrer aux États-Unis. Vous ne serez également plus éligible à l’obtention d’une ESTA si vous faites la demande d’une nouvelle.

Que faire pour de nouveau pouvoir entrer aux États-Unis ?

Ainsi, si vous avez effectué un séjour à Cuba et que vous ne pouvez plus entrer sur le sol américain via votre ESTA, la seule solution qu’il vous est proposé est de réaliser une demande de visa USA. Néanmoins, les démarches sont longues et fastidieuses, mais c’est le seul moyen à suivre.

Quel genre de visa demander ?

Ce qui rend l’accès aux États-Unis si particulier, c’est qu’il existe plus d’une dizaine de visas différents selon le motif de votre séjour sur le territoire. Si vous disposiez de l’ESTA et que l’entrée vous est interdite suite à un passage à Cuba, c’est que la raison de votre voyage doit être touristique ou pour affaires. Dans ces cas précis, vous devez effectuer une demande de visa B, notamment le visa B-1 pour voyage d’affaires et B-2 pour le tourisme.

Où effectuer la demande de visa ?

La demande de visa se fait principalement en ligne, mais vous devrez également planifier un entretien dans les locaux de l’ambassade des États-Unis de votre pays de résidence. La première étape consiste à vous rendre sur le site officiel de l’ambassade des États-Unis du pays où vous vivez. Des sites tiers peuvent proposer le service de réalisation de votre visa. Cependant, il est conseillé de vous adresser uniquement au site officiel pour éviter toute arnaque.

Quelles sont les démarches à effectuer pour obtenir votre visa ?

Voici les différentes étapes à suivre pour effectuer votre demande de visa :

  • Envoyer une photo d’identité conforme aux exigences relatives aux visas américains ;
  • Vous rendre sur le site officiel de l’ambassade des États-Unis;
  • Remplir le formulaire DS-160 ;
  • Payer les frais de demande de visa. Les frais peuvent varier d’un pays à l’autre et selon le motif de votre voyage. Par exemple, dans le cas d’un séjour touristique, les frais sont de 160 $ ;
  • Planifier un entretien obligatoire à l’ambassade des États-Unis de votre pays de résidence en demandant un rendez-vous ;
  • Réunir les documents nécessaires à l’obtention de votre visa ;
  • Passer l’entrevue à la date prévue.

Quels sont les documents nécessaires lorsque vous vous présenterez à votre entrevue ?

Comme mentionné précédemment, tout demandeur de visa devra passer par un entretien dans les locaux de l’ambassade des États-Unis de son pays de résidence. Une fois que vous avez obtenu l’heure et la date pour le rendez-vous, tâchez de ne pas manquer la date et surtout, arrivez à l’heure. L’officier consulaire en profitera pour vous poser différentes questions, mais également pour examiner votre dossier et juger de la recevabilité de votre demande ou non.

Les documents nécessaires à la constitution de votre dossier peuvent varier selon le motif de votre voyage. Voici quelques exemples des documents que vous devez obligatoirement présenter au moment de l’entrevue s’il s’agit d’un voyage d’affaires :

  • Copie de la page en ligne de confirmation du formulaire DS-160 ;
  • Copie de la lettre du rendez-vous ;
  • Votre passeport valide ;
  • Une photo d’identité qui a été prise pendant les six mois précédant votre application ;
  • Preuve actuelle d’impôts payés, des revenus, de propriété ou de biens et/ou d’entreprise ;
  • L’itinéraire de voyage et tout renseignement supplémentaire lié au voyage aux États-Unis ;
  • Lettre d’employeur mentionnant votre salaire, poste, histoire professionnelle dans l’entreprise, autorisation pour prendre les vacances et le but de votre voyage d’affaires aux USA ;
  • Un casier judiciaire ;
  • Une copie de permis de résidence dans les cas où vous allez solliciter le visa auprès d’une ambassade qui n’est pas dans le pays de votre citoyenneté.

 

La majorité de ces documents sont obligatoires et le fait d’en oublier un seul pourrait rendre votre dossier irrecevable. De plus, il est vivement recommandé de ne pas fournir de faux documents. Notez que si les autorités vous surprennent avec des documents falsifiés, vous pourriez être définitivement interdit d’accès aux États-Unis.

Conclusion

Pour conclure, si vous bénéficiez de l’exemption de visa et que vous disposez d’une ESTA encore valide, il est vivement conseillé de ne pas vous aventurer dans les pays classés dans la liste noire des États-Unis sous peine de ne plus pouvoir utiliser le document électronique pour y entrer de nouveau. Si Cuba est le pays mentionné dans cet article, il existe une liste exhaustive que vous pouvez consulter sur le Web afin de faire attention où vous mettez les pieds.