Vous comptez voyager aux États-Unis ? Quelques conseils de la rédaction

Lorsqu’une opportunité se présente et que vous avez la chance de pouvoir partir à l’aventure à l’autre côté du globe, il ne faut pas hésiter une seconde. Faites votre sac, achetez vos billets et partez découvrir le monde!

Les formalités administratives, les formulaires à remplir et les conditions à respecter peuvent en effet, s’avérer complexes et quelques fois, il arrive, que les touristes qui sont mal ou pas assez informés soient surpris par la masse de détails à mettre au point au dernier moment.

Ce serait vraiment idéal si tout était aussi simple et qu’il suffisait d’avoir des billets pour partir où on veut. Malheureusement, il y a toujours des formalités administratives et autres demandes chronophages qui peuvent nous freiner dans notre élan aventurier!

Nous avons tous envie de découvrir la mégapole américaine dans toute sa splendeur, de marcher sur les traces de nos stars préférées à Hollywood où de découvrir le Far West de nos cowboys d’enfance, de se balader sur les plages de Floride ou de se laisser emporter par l’euphorie des jeux et des spectacles de Las Vegas.

Pour ce faire, il est nécessaire de préparer méticuleusement votre voyage aux États-Unis.

Les formalités administratives, les formulaires à remplir et les conditions à respecter peuvent en effet, s’avérer complexes et quelques fois, il arrive, que les touristes qui sont mal ou pas assez informés soient surpris par la masse de détails à mettre au point au dernier moment.

Cet article vous aidera à y voir plus clair dans les procédures à suivre, à savoir quels sont les documents obligatoires, ainsi qu’à savoir s’il y a des règles spécifiques pour les bagages ou les animaux de compagnie, par exemple.

Focus sur les documents obligatoires

Le premier document dont vous devez vous soucier est sans conteste votre passeport.

Il est certain que si votre passeport n’est pas valide ou qu’il arrive à sa date de péremption dans peu de temps, vous avez le plus vif intérêt à prendre rendez – vous rapidement avec votre mairie pour en faire un nouveau. Sans passeport, vous n’aurez pas le droit de mettre les pieds sur le territoire américain.

Cette première règle vaut d’ailleurs pour presque toutes les destinations du monde.

Reste que, grâce au Programme d’Exemption de Visa, plus connu sous le nom abrégé d’ESTA USA, les citoyens français ainsi que tous ceux des 38 autres pays membres de ce programme, parmi lesquels tous les membres de l’Union Européenne et quelques pays d’Asie, d’Amérique de Sud et d’Océanie tels que le Brunei, le Chili, la Corée du Sud, le Japon, la Nouvelle-Zélande, le Singapour, le Chile, et le Taiwan.

Les citoyens de ces pays n’ont plus besoin de visa pour entrer aux États-Unis. Leurs ressortissants peuvent faire une demande d’exemption de visa ESTA à la place d’un visa touristique. La condition du passeport valide reste la même que pour une demande de visa traditionnelle, mais le passeport en question doit présenter la spécificité d’être biométrique ou à lecture optique (appelé aussi Delphine).

Comme nous l’avons expliqué plus haut, dans le cas où votre passeport est arrivé à expiration, qu’il soit arrivé près de la date d’expiration (donc peut ne plus être valide durant votre futur séjour) ou encore qu’il ne soit pas aux normes spécifiées, il faudra prévoir l’obtention d’un nouveau passeport avant de demander son visa.

Toutefois, si votre passeport arrive à expiration 6 mois après l’obtention de votre ESTA cela ne pose pas de problème notoire.

L’ESTA

L’autorisation ESTA se présente sous la forme d’un formulaire en ligne à remplir. ESTA est l’acronyme d’«Electronic System for Travel Authorization». Ce formulaire doit obligatoirement être validé avant votre départ.

Le formulaire ESTA reste valide durant deux années ou jusqu’à ce que votre passeport arrive à expiration. Il faut absolument faire toutes vos démarches et remplir votre ESTA au moins trois jours (72 heures) avant votre départ. Ce sont les délais minimum pour être certain que votre demande sera inspectée.

Ce formulaire en ligne – l’ancien « feuillet vert » et concerne tous les ressortissants des pays qui ont adhéré au VWP « Visa Waiver program ». Ce dispositif a été mis en place par le Ministère chargé des affaires étrangèreset a pris effet depuis le 12 janvier 2009.

Si vous prévoyez un séjour qui ne dépassera pas les 90 jours, que vous soyez seul, en famille, avec des enfants ou sans enfants, vous êtes concerné par la démarche ESTA. Seuls les voyageurs par voie terrestre ou les ressortissants des pays ne faisant pas partie de la liste citée ci-dessus doivent passer par la procédure classique et obtenir un visa.

Avant de prendre le large, gardez bien en tête que vous devez avoir deux copies de votre formulaire rempli et validé à portée de main. Donnez l’une des copies aux autorités de l’aéroport  au moment du départ et l’autre aux autorités lors de votre arrivée aux services de douane.

D’oublier de prendre une deuxième copie présente un certain risque. Il est possible que les services de douanes décident de ne pas vous laisser passer sur le territoire américain.

Veuillez savoir que ce formulaire n’est pas compliqué à remplir.

Il contient trois sections différentes qui posent des questions sur votre identité (Nom, prénom, date de naissance et numéro de passeport), une autre série de question concerne les raisons pour lesquelles vous allez aux USA et la dernière partie vous questionnera sur votre vol ou moyen de transport.

Remplir le formulaire ne prend généralement pas plus de 15 minutes et n’est pas aussi compliqué qu’il n’y parait.

Le formulaire ESTA reste valide durant deux années ou jusqu’à ce que votre passeport arrive à expiration. Il faut absolument faire toutes vos démarches et remplir votre ESTA au moins trois jours (72 heures) avant votre départ. Ce sont les délais minimum pour être certain que votre demande sera inspectée.

Gardez à l’esprit, quand même, que ce délai ne vous garantit pas que la demande ESTA soit approuvée.

C’est pourquoi, nous vous conseillons de remplir le formulaire ESTA au moins un mois et demi avant votre départ pour pouvoir réagir en cas d’une demande ESTA refusée. Sachez, que la demande rejetée ne mène nécessairement pas à un visa refusé.

L’option du visa

Dans le cas où vous prévoyez que votre séjour va excéder les 90 jours réglementaires, ou bien que l’Autorisation ESTA ou visa USA ne couvre pas les raisons pour votre visite aux USA (visite d’étude, d’affaire, etc.), vous devez passer par la solution traditionnelle du visa.

Depuis le 29 juillet 2012, tous les  demandeurs, même les enfants, doivent avoir une demande de visa DS-160 individuelle, complétée et envoyée en ligne avant votre entrevue à l’Ambassade des États-Unis. La durée de la validité d’un Visa est généralement de 10 ans. En revanche, c’est le visa et non pas le document ESTA vous garantit l’accès au sol américain.

Si vous êtes dans ce cas de figure, sachez qu’il existe différents types de visa selon la mission de la personne (ce qu’elle va faire aux États-Unis) que ce soit pour un stage, des études, un emploi ou autres.

Les déclinaisons se font aussi en fonction de la fonction (journaliste, artiste, athlète …) les procédures diffèrent selon le type de visa que vous souhaitez obtenir. L’obtention d’un Visa nécessite la prise d’un rendez-vous avec un officier américain du Consulat des États-Unis.

Depuis le 29 juillet 2012, tous les  demandeurs, même les enfants, doivent avoir une demande de visa DS-160 individuelle, complétée et envoyée en ligne avant votre entrevue à l’Ambassade des États-Unis.

La durée de la validité d’un Visa est généralement de 10 ans. En revanche, le visa et non pas le document ESTA vous garantit l’accès au sol américain.

Autres documents

Alors, pour clôturer votre dossier administratif lorsque vous obtenez votre autorisation ESTA Officiel et que vous larguez les amarres et décollez vers les USA, vous devez présenter votre billet d’avion ou votre billet de croisière en aller-retour afin de justifier votre sortie prochaine du territoire.

En effet, les autorités demandent cette garantie car il n’est pas possible de changer de statut. Une fois arrivé là-bas, vous ne pouvez pas décider de faire des études ou de chercher un emploi. 90 jours est la durée maximum autorisée pour un séjour touristique.

Vous devez aussi être capable de montrer des preuves de solvabilités aux autorités américaines qui l’exigent. Cela peut être un chèque de voyage, une carte de crédit ou tout autre justificatif similaire.

Comment préparer votre valise?

Comme nous le savons bien, depuis les attaques terroristes du 11 septembre, les USA sont encore plus attentifs en ce qui concerne la sécurité dans les aéroports et les avions. Les bagages sont bien soumis à une grande vigilance de la part des autorités américaines.

Voici un petit récapitulatif des différentes consignes à respecter, ces consignes sont généralement les mêmes pour toutes les compagnies aériennes, mais il y a toujours des exceptions à vérifier avant de voyager aux États-Unis:

Le bagage en cabine: cela doit être une valise ou un sac dont les mesures maximum sont 56 cm de longueur, 45 cm de largeur et 25 cm de hauteur.

En plus de votre bagage à main en cabine il vous permit de prendre avec vous votre ordinateur portable, votre appareil photo, votre sac à main ou vos objets précieux ou fragiles.

Les compagnies aériennes font aussi très attention aux objets pouvant potentiellement représenter un danger ou servir d’arme. Ces objets sont soit interdit soit mis en soute.

Les liquides du type crème, aérosol ou gel ne doivent pas dépasser un volume de 100 ml par article et sont obligatoirement mis dans un sac plastique carré (20 cm x 20 cm) transparent.

Si vous avez pris avec vous des médicaments sous forme liquide, vous devez emporter votre prescription médicale avec vous.

Si vous partez avec un nourrisson, les aliments pour bébés ne sont pas interdits, mais il est possible que l’on vous demande de les goûter.

Les bagages en soute: la taille maximale des valises permise en soute est de 157/158 cm et le poids maximum est de 23 kg. Comme pour toutes compagnies aériennes des frais supplémentaires sont à prévoir dans le cas où vous dépassez le poids requis.

Vous devez absolument vous rappeler d’inscrire vos noms, numéro, email, destination et toute autre information sur votre identité des bagages.

Cela facilitera le travail à la frontière et vous pourriez aussi retrouver vos bagages plus facilement en cas de correspondance afin d’éviter tout incident de perte (on connaît tous les tracas que cela peut engendrer).

Essayez de choisir des cadenas qui s’ouvrent et se ferment facilement en cas de fouille. En sommes, renseignez vous méticuleusement sur tout ce qui pourrait être interdit auprès de votre agence de voyage avant de faire vos bagages.

Il faut savoir que les produits frais du type fruits, légumes, laitages, viandes ou autres charcuteries ne sont pas autorisés.

Gardez bien votre copie de l’autorisation ESTA Officiel dans votre sac a main en cabine ou dans un petit sac près de vous pour pouvoir  facilement la présentée à la demande avec votre passeport et tout autre document comme cité plus haut.

Derniers petits conseils

Les derniers petits conseils que nous pouvons vous donner avant de voyager aux États-Unis sont de bien remplir votre fiche d’embarquement correctement, de garder sous la main cette fiche d’embarquement, le passeport, l’adresse exacte ou vous aller résider et votre destination pour pouvoir présenter ces informations aux services en charge des voyageurs en entrance aux USA.

Il est possible qu’un agent faisant partie de la police des frontière souhaite s’entretenir avec vous (quelques questions de routine) on prendra une photo de vous  toujours le visage dégagé, sans lunettes ni autre signes pouvant troubler l’image ainsi que vos empreintes digitales.

Il ne vous restera plus qu’à récupérer vos bagages, à remettre votre ESTA Officiel aux autorités et à commencer à profiter de votre séjour dans le pays du rêve américain!

Notez bien qu’il faut que vous vous montriez tout le temps respectueux envers la douane, la police des frontière et tout autre autorité (ils sont très à cheval sur ce point dans les aéroports).

Et puis, pour vous assurer un séjour agréable sans souci, pensez à souscrire à une assurance! Cela peut devenir indispensable quand on sait que les soins médicaux coûtent extrêmement cher en Amérique.

En conclusion, vous êtes fin prêt à découvrir les Etats Unis d’Amérique!