Cuisine américaine

C’est une cuisine aux origines multiples. En effet, les origines culinaires des Etats-Unis proviennent à la fois de la culture amérindienne que de l’européenne, apportée par les premiers colons. Il est donc assez compliqué d’identifier une véritable cuisine américaine à proprement parler. Cependant, si l’on devait rassembler les principaux piliers de la cuisine made in USA, on listerait certainement les plats suivants : le poulet frit, l’épi de maïs, l’apple pie, la dinde, les pommes de terre, les steaks au barbecue ou le pain de viande.

Pourtant, en fonction des régions, la cuisine américaine se diversifie un peu. Par exemple, si vous vous rendez dans le Nord-Est des Etats-Unis, d’une part vous profiterez de spécialités qui ressemblent fort aux spécialités britanniques : des rôtis, des plats en sauce, des haricots lingots et d’autre part, de beaucoup d’autres poissons, crustacés ainsi que l’indétrônable homard qui se plaît tant dans ces eaux froides….

La cuisine du Sud des Etats-Unis, quant à elle, se résumerait par plus de fritures, des sauces riches et des tartes aux noix de pécan. Tout du moins sur la côte Est. Se rajoutent les inévitables ribs au barbecue qui ont au préalable longuement baigné dans un mélange d’épices et d’aromates de toute sorte. Le cornbread est également un met emblématique du Sud des Etats-Unis.

A l’intérieur des terres, toujours au Sud, en Louisiane, la cuisine cajun est aussi très spécifique. C’est un joyeux mix de cuisine aux influences françaises, antillaises, africaines et espagnoles. Tout est passé au barbecue, « boucané » et épicé. Si vous aimez la paella, vous aimerez le jambalaya, le plat typique de la cuisine cajun.

Si l’on se rend un peu plus à l’Ouest, encore dans la partie Sud, on se retrouvera face à la fameuse cuisine « tex-mex ». Des influences forcément mexicaines mais également amérindiennes et espagnoles s’y côtoient. Les plats sont généralement à base de viande et bien relevés. S’ajoutent aussi les désormais connus mondialement : burritos et autres tacos.

Sur la côte Pacifique enfin, on profite à profusion de la culture fruitière des régions du sud… au niveau de la production maraîchère et fruitière, la Californie s’apparente à la Floride, du côté Est du pays.

Il est vrai que la Californie bénéficie de nombreux atouts car son climat est très doux. De plus, sa population est parmi les plus cosmopolites du territoire américain : on peut donc aisément y manger épicé autant qu’asiatique ou amérindien. L’état est également réputé pour son côté « healthy food »,c’est à dire le plus bio possible avec le moins de mauvais gras possible.

On peut dénicher au restaurant et partout dans les supermarchés locaux, une variété incroyable de salades composées de toute sorte. On y teste également beaucoup de nouvelles recettes. C’est donc moins traditionnel qu’en Nouvelle-Angleterre par exemple, car la région a plutôt la réputation de lancer les nouvelles tendances culinaires du pays et également de s’exporter hors des frontières.

Terminons par New York. Là également, ses habitants sont assez soucieux de leur santé et préfère manger une nourriture saine et bio. Pour le reste, par son côté cosmopolite, la plus grande ville des Etats-Unis représente culinairement le monde dans son entier.