La Willis Tower

La Willis Tower, qui auparavant se nommait la Sears Tower, est une immense tour située à Chicago, dans l’état de l’Illinois. Elle mesure 443 mètres de haut et s’étend sur 110 étages. Pendant un quart de siècle, elle était considérée comme la plus élevée de la planète. Bien évidemment, la tour est vue comme une des plus belles réalisations de la municipalité de Chicago… selon un sondage auprès des habitants de la même ville !

Au départ, la société Sears, en pleine expansion après la deuxième guerre, souhaitait regrouper ses collaborateurs dans un seul et même endroit de la ville. Une tour semblait être la meilleure décision. L’édifice se devait d’être ultra spacieux vu le nombres de personnes qui travaillaient, à l’époque, au sein de la Sears Company.

Les architectes qui ont conçu les plans de la tour (Skidmore, Owings et Merrill) décidèrent d’une surface de 5000 m2 au sol pour, progressivement, diminuer en s’élevant. Les plans de départ n’ont pas été totalement respectés puisque la hauteur finale augmentait sans cesse. C’est le gouvernement fédéral de l’armée de l’air qui décida de la fin de la progression de la construction de la tour afin de ne pas perturber le passage des avions, pour que le gratte ciel ne devienne pas un obstacle sur les couloirs aériens de la région des Grands Lacs. L’état américain a tout de même permis à la société, d’ajouter des antennes médias (chaînes de télévision et de radio).

C’est réellement en 1971 que commence cette entreprise de construction colossale. Trois années seront suffisantes pour venir à bout de cette édification (1971- 1973).

Au fil des ans, l’entreprise Sears perdra ses parts de marché, ne sera plus aussi prospère qu’au sortir de la guerre et se verra contrainte de renoncer à la moitié de son espace dans la tour au profit d’entreprises plus florissantes. Le loyer des murs coutant extrêmement cher, la société quitte peu à peu les lieux.

Celles qui ont pris le relais mesurent la chance qu’elles ont de pouvoir travailler et avoir leur siège social dans un tel lieu prestigieux et reconnu dans le monde des affaires. Divers secteurs sont représentés dans le gratte-ciel : autant des sociétés d’assurances que des courtiers, des notaires, avocats…

Aujourd’hui, toujours en activité, la tour accueille également des visiteurs de passage et des touristes de tous horizons, venus principalement admirer la vue imprenable qu’elle offre sur tout Chicago et sur son lac. En montant au 103eme étage, le panorama est grandiose. Si vous comptez vous y rendre en tant que simple touriste, l’entrée de l’immeuble ne se situe pas au même endroit que celle dévolue aux employés du gratte-ciel : pour la visite, prenez l’entrée qui se trouve sur Jackson Boulevard.

La Willis Tower a perdu de sa suprématie au profit de l’Asie, au niveau de sa taille, en 1998, date à laquelle les tours de Kuala Lumpur ont été inaugurées, en Malaisie. En 2004, c’est un gratte-ciel de Taiwan qui s’éleva encore au-dessus de la Willis Tower. La construction de la Willis Tower coûtera plus de 120 millions d’euros. Pour l ‘époque, c’est à dire au début des années 70, la tour était un modèle de modernité technique puisque sa structure novatrice s’adaptait et s’adapte toujours, aux rafales de vent qui peuvent occasionnellement souffler dans la région. Par conséquent, le gratte-ciel « bouge » presque tout le temps de quelques centimètres sur sa base ! Ressent-on les mouvements de la tour lorsqu’on se trouve à l’intérieur ? C’est une bonne question… à laquelle vous répondrez vous-même lorsque vous vous rendrez à Chicago !